Lettre à Michel Orier, DGCA au Ministère de la culture et de la communication

Logo_AEMDT
Association des Enseignants de Musique et danse Traditionnelles

114 rue Carnot
59150 Wattrelos

Le 07/07/2015
À M. Michel Orier

Directeur Général de la Création Artistique
Ministère de la Culture et de la Communication

Monsieur le Directeur,

L’Association des Enseignants de Musique et Danse Traditionnelle, dont je suis le président, s’est récemment adressée au maire de la ville de Châteauroux concernant la suppression de classes entières de musiques traditionnelles au sein du CRD qui en fut l’un des pionniers dès 1984 (vous voudrez bien trouver ci-joint la lettre pour information).

Ce détricotage brutal qui met à mal plus de trente années de développement au service de la diversité culturelle augure de replis frileux qui pourraient mettre un terme aux choix politiques forts initiés par Maurice Fleuret et Jack Lang.

Les musiques traditionnelles irriguent les territoires par la pratique amateur, la création, la diffusion professionnelle, la recherche et l’enquête de terrain. Les départements en conservatoire participent activement à ce mouvement en proposant un enseignement de qualité, à la fois inscrit dans les spécificités propres à chaque domaine et dans les créations transverses en relation avec d’autres esthétiques et pratiques. Ils offrent à leurs musiciens élèves une formation rigoureuse doublée d’une ouverture sur l’autre et sur le monde.

Madame la Ministre, Fleur Pellerin, déclarait le 21 mai dernier au Sénat :
« … Offensive culturelle aussi, en écoutant ce qui remonte des territoires. Par exemple, j’ai décidé de réengager l’État auprès des conservatoires de musique pour en faire un véritable instrument de démocratisation culturelle, qui fait évoluer les pratiques pédagogiques et met l’accent sur les cours collectifs. »1 Ces propositions illustrent ce que l’enseignement des musiques traditionnelles apporte déjà dans les conservatoires, tant auprès des apprenants que des autres enseignants.

Le 10 juin dernier, enfin, le ministère de la Culture a confirmé l’engagement de Madame la Ministre de revenir sur la suppression de la subvention de l’État aux conservatoires de musique, théâtre et danse.

En ces moments où le gouvernement réaffirme son soutien à une politique d’enseignement musical spécialisé, n’oubliez pas, Monsieur le Directeur, le rôle dynamique des musiques traditionnelles en ces lieux. Cet appui pourrait rouvrir des perspectives positives au CRD de Châteauroux et ailleurs.
Je me tiens, ainsi que mes collègues, à votre disposition, Monsieur le Directeur, pour toute rencontre que vous souhaiteriez et vous prie d’agréer l’expression de ma considération distinguée.

Pour l’AEMDT, le Président
Michel Lebreton

 

1. http://www.culturecommunication.gouv.fr/Actualites/En-continu/Culture-des-pactes-avec-les-collectivites-pour-garantir-les-credits

Ce contenu a été publié dans Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.